COMMUNIQUÉ – Subvention québécoise de 4,7 M$ à Gestion AgrIA VERS LA PREMIÈRE TECHNOLOGIE PRÉDICTIVE ET DE CONTRÔLE GLOBAL Et des productions végétales plus performantes et moins polluantes

Lévis,  2019. Gestion AgrIA vient de recevoir une contribution financière de 4,7 M$ du gouvernement du Québec, par l’entremise du Fonds vert, afin de compléter le projet de recherche mobilisateur qui aide les producteurs agricoles à augmenter leur productivité tout en diminuant de façon significative leurs émissions de gaz à effet de serre (GES). AgrIA est un OBNL fondé par trois partenaires : Hortau, Les Fermes Tri-Jardins et Houblons des jarrets noirs. Il fait appel aux connaissances, à l’expertise et au savoir-faire de très nombreuses entreprises, institutions de recherche, centres de transfert technologique et des productions agricoles.

Bruno Laliberté, président du CA d’AgrIA, Jocelyn Boudreau PDG D’Hortau, André Lamontagne, ministre de l’Agriculture, des pêcheries et de l’Alimentation (MAPAQ)

Rappelons, souligne d’entrée de jeu Jocelyn Boudreau, co-fondateur et président-directeur général d’Hortau (hortau.com), le constat sur lequel reposent toute cette recherche et le travail, notamment, des quelque 80 employés d’Hortau au Canada et aux États-Unis : l’agriculture utilise 40 % de la superficie habitable de la planète et 70 % des ressources en eau. Plus de 7,7 milliards d’habitants en dépendent pour leur survie et leur santé. Tous les secteurs économiques en dépendent aussi. La population atteindra 10 milliards en 2050 et, selon l’ONU, si nous n’arrivons pas à produire plus d’aliments avec moins d’eau et moins de terres agricoles, il faudra 2 planètes pour nourrir tout le monde. »

Jocelyn Boudreau démontre la technologie d’Hortau au ministre Lamontagne

Hortau et ses partenaires développent donc, depuis la fin de 2017, le premier modèle prédictif et de contrôle global des productions végétales pour augmenter significativement les rendements et la productivité tout en réduisant les intrants comme l’eau, les engrais, les pesticides et l’énergie. La nouvelle technologie, dite Multivariée, redéfinit les besoins, les méthodes de diagnostic et l’approche des interventions agronomiques selon une technologie entièrement informatisée avec des mesures en temps réel et diverses techniques du domaine de l’intelligence artificiel (IA) dont l’apprentissage automatique.. Elle apporte également des réductions significatives des intrants, de la pollution et des GES en fonction des volumes de récoltes produites. Hortau a été le pionnier de l’Internet des Objets (IdO) en agriculture en développant cette approche depuis 2008. Il s’agit d’une technologie 100 % québécoise !

Technologie HORTAU dans une bleuetière

Quelques sites de développement de la technologie Multivariée ont été implantés en 2018 en partenariat de consortium avec les entreprises agricoles : Les Fermes Tri-Jardins, productrice de pommes de terre dans la région de Drummondville, et Houblons des jarrets noirs, producteur de Houblon à St-Bernard dans la région de la Beauce.

« Notre nouvelle technologie produit des bénéfices environnementaux et économiques remarquables pour les producteurs, conclut Jocelyn Boudreau, et son déploiement favorisera un grand nombre de fournisseurs canadiens qui alimentent notre centre de production de Lévis. »

Le budget global de Gestiont AgrIA est de 13 M$ et contribue au projet plus large d’Hortau dont le budget est de 20 M$. La croissance anticipée qui en découlera sera fortement créatrice d’emplois de haute qualité, tant chez Hortau que chez ses nombreux fournisseurs.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

À propos d’Hortau

La technologie développée par Hortau a été reconnue plusieurs fois, notamment avec le prix de l’innovation du nouveau produit d’irrigation intelligente 2017, présenté par Frost & Sullivan, au Global Cleantech 2017. Hortau figure maintenant sur le Top 100 du palmarès des entreprises à surveiller selon Global Cleantech, une liste qui reconnaît les organisations émergentes qui attirent l’attention des investisseurs du marché. En 2018, Global Cleantech et EDC ont reconnu Hortau comme l’un des « exportateurs d’écotechnologies étoiles » du Canada. Hortau a également été ajouté à la liste 2019 du THRIVE AgTech des 50 meilleures entreprises qui façonnent l’avenir de l’agriculture, selon AgFunder News.

 

Hortau est chef de file mondial dans les systèmes de gestion de l’irrigation sans fil et web. À l’origine de ce projet en 2002 se trouvent deux entrepreneurs passionnés d’agriculture : le Dr Jean Caron, agronome titulaire d’un doctorat en physique du sol et Jocelyn Boudreau, ingénieur agricole détenteur d’une maîtrise en physique du sol.

 

Les solutions brevetées d’Hortau en matière de gestion de l’irrigation aident les producteurs à déceler la présence de stress chez les végétaux, assurant ainsi une croissance optimale de la culture tout en réduisant la consommation d’eau, d’énergie et les répercussions sur l’environnement.

 

Hortau compte un siège social à Lévis au Québec ainsi qu’aux États-Unis, plus précisément à San Luis Obispo en Californie en plus de ses représentants et techniciens partout en Amérique du Nord.

COMMUNIQUÉ – Pour plus de performance et un essor notable en Amérique du Nord Les Manufacturiers de Structures de Bois du Québec se regroupent et font avancer l’industrie du bâtiment préfabriqué

En collaboration avec le créneau d’excellence BOCA (BOCA -creneau-bois.com), les fabricants de composants structuraux de bois à ossature légère du Québec se regroupent en une association provinciale appelée MSBQ. MSBQ chapeaute quelques 50 entreprises du secteur dans tout le Québec, dont le chiffre d’affaires global est évalué à plus de 375 M$.  Les 64 usines et […]

COMMUNIQUÉ – Marie Morneau Communication, déjà teenager!

Un matin, on croise une grande personne dans le cadre de porte et on se dit “mais qui c’est ça?” C’est un fils aîné qui a lui même des enfants presque adultes. Et un autre jour, on transfère des documents dans le cloud redécouvrant tout ce qu’on a fait depuis des années et qu’on avait […]