communiqué – Parce que l’achat local, c’est aussi notre bon homard de la Gaspésie – Demandez-le avec son médaillon, garantie d’authenticité!

 

Les 149 capitaines-propriétaires du Regroupement des pêcheurs professionnels du sud de la Gaspésie (RPPSG) et leur équipage prennent la mer en Gaspésie le 9 mai, soulignant ainsi le début de la nouvelle saison de pêche aux homards. Pendant les 10 prochaines semaines, ils retourneront chaque matin récolter ces précieux crustacés que nous pourrons avoir frais sur nos tables. Encore faudra-t-il bien le choisir à la poissonnerie ou chez l’épicier!

« Il est très important de rappeler que seul le homard pêché par les membres du RPPSG porte un médaillon de traçabilité, et ce depuis 10 ans maintenant, souligne O’Neil Cloutier, directeur général. Et aujourd’hui, tous ceux qui achètent notre homard réclament qu’il porte ce médaillon, car seul le homard pêché en Gaspésie est traçable dans la région Atlantique, voire dans le monde. »

Cette nouvelle saison marque donc le 10e anniversaire de l’identification des homards pêchés en Gaspésie ainsi que de la relation créée entre les Québécois et les pêcheurs via le site monhomard.ca  grâce au numéro d’identification inscrit sur les médaillons apposés sur chacun des homards, sur le bateau même. Ce printemps, plus de 5 millions de médaillons ont été distribués aux pêcheurs (3 millions en 2019) parce que tous les intervenants demandent du homard traçable : consommateurs qui veulent mieux connaître ce qu’ils mettent dans l’assiette de leurs familles, chaînes de supermarchés et poissonneries qui le vendent, industriels qui l’exportent. Un nouveau site WEB présente d’ailleurs les pêcheurs et l’expérience homard de plus belle façon.

Cela fait aussi plus de 20 ans que le RPPSG met en place des mesures de pêche durable pour assurer que nous aurons longtemps du bon homard gaspésien. Pensons à la réduction du nombre de permis de pêche et du nombre de casiers par pêcheurs qui réduisent la pression sur la ressource; les modifications apportées aux tailles minimale et maximale de capture des homards pêchés, ou le marquage en « V » des femelles et la remise à l’eau obligatoire des femelles oeuvées, qui contribuent à la protection des homards juvéniles et des géniteurs.

L’année 2020 marque aussi la mise à l’eau du millionième bébé homard élevé en écloserie par le biologiste et directeur scientifique du RPPSG, Jean Côté. Cette production contribue au remplacement d’une partie des homards pêchés chaque année.

De plus, à l’invitation du Conseil sur les appellations réservées et termes valorisants, le RPPSG a entrepris une démarche pour que « le homard de la Gaspésie » obtienne une désignation officielle. Une étude d’opportunité est déjà en cours et cette appellation devrait être officielle au cours de la prochaine saison.

Les changements climatiques et une eau plus chaude qu’autrefois bénéficient aux larves voyageant à même la colonne d’eau qui se déposent en plus grand nombre en Gaspésie . La saison 2020 devrait donc, à l’image des dernières saisons de pêche, en être une généreuse qui réjouira les amateurs de la chaire savoureuse et unique de notre homard.

 

Homard gaspésien par William Lalonde, cuisinier au Fairmont Reine Elzabeth

Qualité et goût exceptionnels

Toujours de qualité exceptionnelle, le homard gaspésien est plus savoureux parce qu’il vient des fonds rocailleux et des eaux froides et limpides de la Gaspésie. On apprécie sa chair plus blanche, sa carapace dure et bien pleine puisqu’il est pêché longtemps après la mue de l’été dernier et bien avant la mue de la fin de cet été. C’est un homard certifié par le Marine Stewardship Council (MSCwww.msc.org) parce qu’il répond aux nombreux critères sévères de pêche durable et écoresponsable.

Des partenaires bien choisis

Les consommateurs québécois connaissent maintenant mieux le homard gaspésien. Ils l’apprêtent avec créativité et le dégustent avec des vins de qualité. Le RPPSG recommande donc les produits de ses partenaires.

Fièrement associés au RPPSG depuis de nombreuses années, Les Producteurs de lait du Québec (lafamilledulait) encouragent la traçabilité en intégrant leur logo J’aime le beurre sur chacun des médaillons. Aliment de grande qualité, le beurre rehausse à merveille le goût du homard de la Gaspésie. Découvrez de nombreuses recettes en visitant Recettes d’ici.

Également, le Conseil des vins du Québec (vinsduquebec) propose une variété de vins blancs issus du terroir québécois dont l’élégance et la fraîcheur permettent des accords plus que parfaits avec nos savoureux homards gaspésiens.

Enfin, le RPPSG souhaite souligner le partenariat de restaurateurs de premier choix pour la dégustation du homard gaspésien à savoir le Café du Monde et Groupe Resto-Plaisirs à Québec ainsi que Marché Artisans et Fairmont Reine Elizabeth de Montréal

Une invitation renouvelée

« Notre homard est désormais un produit de niche du terroir québécois, conclut O’Neil Cloutier, et il est tout à fait normal que nous nous associions avec des producteurs québécois pour proposer une expérience gastronomique mémorable. Il reste donc aux consommateurs la responsabilité de bien le cuire et de bien l’apprêter pour qu’il soit absolument parfait ! »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nouveau tensiomètre Hortau

COMMUNIQUÉ – Pour répondre encore mieux aux enjeux découlant des changements climatiques HORTAU PROPOSE UN TENSIOMÈTRE PLUS PERFORMANT

Près de 15 ans après le dépôt de son premier brevet et 18 ans de R et D, Hortau lance sur le marché une solution novatrice : le tensiomètre à portée étendue HXM-1000. Mesurant jusqu’à 1 000 kPa, ce tensiomètre de nouvelle génération permet aux producteurs de surveiller étroitement leurs programmes d’irrigation via la tension du sol, particulièrement dans des […]

COMMUNIQUÉ – Le Centre de prévention du suicide de Québec lance un appel à la mobilisation – Les gens doivent être attentifs à leur entourage et connaître les services disponibles.

« La détresse n’a pas de saison, ni d’âge, ni de genre, ni de statut économique… », mentionne d’entrée de jeu la directrice générale du Centre de prévention du suicide de Québec (CPSQ – cpsquebec.ca), Lynda Poirier. Le CPSQ rappelle ses nombreux services et, surtout, le rôle que chacun peut jouer dans la prévention du suicide en […]